| | english | español | français |
  Home|The BCH|Biosafety Clearing-House News|News   Printer-friendly version

News

SenegalSenegal - Atelier de sensibilisation et d'information des députés sur les enjeux des biotechnologies modernes et sur le processus de révision de la loi sur biosécurité
Les 06 et 07 juillet 2019, l'Autorité nationale de Biosécurité du Sénégal, a organisé un atelier d'information et de sensibilisation sur les enjeux des biotechnologies modernes, la biosécurité et le nouveau projet de loi portant révision de la loi 2009-27 sur la biosécurité au Sénégal à l'attention des parlementaires.

La rencontre qui a vu la participation d'une trentaine de députés et d'assistants parlementaires a été une importante opportunité d'établir un cadre d'information et de plaidoyer en vue d'une bonne maîtrise des enjeux de la prévention des risques biotechnologiques et d'éclairer la prise de décision pour asseoir des bases juridiques adéquates en matière de biosécurité.

Outre les présentations portant sur des éléments de généralités relatifs aux biotechnologies modernes et leur contribution aux secteurs de développement, à l'analyse des risques, à la gestion de l'information à travers le BCH, l'atelier a surtout mis l'accent sur le processus de révision de la loi sur la biosécurité. A cet égard, le Sénégal s'étant inscrit depuis environ trois ans dans un processus de révision de la loi sur la biosécurité et en prélude à la dernière phase qui correspondra au vote de ladite loi par l'Assemblée nationale, il était important de relever le défi du renforcement de la sensibilisation des députés (d'autres ateliers de sensibilisation ont été organisé dans le passé à l'endroit des députés) sur des questions majeures comme l'utilisation sécurisée des biotechnologies modernes.

L'atelier a vu également la participation de représentants de l'Union Africaine (en particulier à travers le Réseau Africain d'Expertise en Biosécurité) qui, depuis le début du processus de révision de la loi sur la biosécurité n'a cessé d'apporter son appui technique et financier au Sénégal.