| | english | español | français |
  Home|The BCH|Biosafety Clearing-House News   Printer-friendly version

Biosafety Clearing-House News

Follow us: My BCH Subscriptions Listserver   RSS RSS   BCH and CPB news on Twitter Twitter   BCH, CPB and CBD news on facebook Facebook   YouTube BCH Channel BCH Channel

ZambiaZambia - Second BCH Workshop
The Zambian 2nd National BCH Workshop oganized by The Zambian National Biosafety Authority in collaboration with the UN Environment was held 8-9 August 2018 IN Livinatone. The workshop was held in the context of the UN Environment  – Global Environment Facility Project for Sustainable Capacity Building for Effective Participation in the Biosafety Clearing House (BCH III). it targeted key Government representatives with responsibilities for implementing the Biosafety Protocol, particularly those that will update and use the BCH as a means of fulfilling the national obligations set forth in the protocol. The representatives will include the BCH’s National Focal Point (NFP), National Authorized Users (NAUs), Competent National Authorities (CNAs), and other information providers and aimed at providing the country's key stakeholders with a common understanding of: the common format of the BCH records as well as the methods for finding information and the procedures for registering and publishing biosafety related decisions and identifying national procedures and operational linkages to gather information to be put on the BCH in line with the NBF's implementation and sustainability and training plan. The workshop was attended by 12 participants from various institutions of the country. The opening remarks were given by Dr Mr Lackson Tonga (CEO of the National Biosafety Authority) and Dr Soko (the Acting district commissioner, Livingstone) and Dr Ossama AbdelKawy (anglophone Africa regional Specialist, the BCH3 project, UN Environment).
Biosafety Clearing-House NewsCall for submission of media articles on the Cartagena Protocol on Biosafety
The SCBD is holding a media contest for media to submit an article on the Cartagena Protocol on Biosafety for the 15th anniversary of the entry into force of the Protocol by 6 September 2018. The SCBD will select and reward media representatives. The articles will form part of a media campaign to increase the visibility of the Protocol. We encourage the dissemination of a media advisory to relevant media in your country. Please find the media advisory at https://bch.cbd.int/doc/cp-mediaadvisory-2018-07-en.pdf?dowload.
SenegalSenegal - Atelier sur l’aperçu des systèmes de réglementation de la biosécurité du Sénégal, du Brésil et des Etats-Unis d’Amérique
L’Autorité Nationale de Biosécurité du Sénégal en partenariat avec le Département de l’Agriculture des Etats-Unis (USDA-FAS), a organisé le 26 juillet 2018 à Dakar, un atelier national de partage sur les cadres de réglementation de la biosécurité au Sénégal, au Brésil et aux Etats-Unis d’Amérique.

L’objectif général visé par la rencontre était de permettre aux participants, à travers un échange d’expériences, d’être suffisamment outillés pour contribuer à la mise en place d’un système adéquat de réglementation des biotechnologies modernes.

Les objectifs spécifiques visés consistaient à :
- faire l’état des lieux des différents systèmes de réglementation de la biosécurité au Etats-Unis, au Brésil et au Sénégal ;
- échanger sur les expériences des trois pays concernés pour en tirer des leçons à partager en la matière ;
- recueillir des avis et recommandations sur les possibilités de réajustement des systèmes de réglementation de la biosécurité ;
- renforcer les capacités des participants en matière d’analyse, d’élaboration et de mise en œuvre d’un système de réglementation des biotechnologies modernes favorisant leur utilisation sécurisée.
SenegalSenegal - Atelier ouest africain pour la réglementation de la biotechnologie animale
Du 23 au 25 juillet 2018, s’est tenu à Dakar un atelier sous régional sur la réglementation de la biotechnologie animale. Organisé conjointement par le Département de l’Agriculture des Etats Unis d’Amérique (USDA-FAS) et l’Autorité Nationale de Biosécurité du Sénégal, l’atelier a vu la participation :
- de régulateurs de biosécurité du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger et du Sénégal ;
- de représentants de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ;
- d’experts de l’Université de Virginia Tech, du cadre national de biosécurité du Brésil et de l’African Biosafety Network of Expertise (ABNE du NEPAD).

La rencontre a permis de passer en revue :
- le rapport du Groupe de Haut Niveau de l’Union Africaine sur le forçage génétique (gene drive) pour le contrôle et l’élimination du paludisme en Afrique ;
- les potentialités qu’offrent les biotechnologies animales dans les différents secteurs de l’industrie et de la production animales ;
- les approches réglementaires de biosécurité de différents pays et des espaces sous régionaux ouest africains (CEDEAO, UEMOA) ;
- les principes généraux de l’évaluation des risques ainsi que des études de cas en biotechnologies animales, ;
- le partage d’expériences sur la réglementation relative à l’utilisation des insectes génétiquement modifiés ;
- les enjeux du partenariat dans la promotion des biotechnologies modernes et dans la réglementation et la définition de politique en matière de biosécurité ;
- le défi réglementaire pour la prise de décisions fondés sur la science et l’évaluation des risques face aux préoccupations du public
- la communication et la sensibilisation envers le public.
Solomon IslandsSolomon Islands - Solomon Islands Holds First National BCH Workshop
A news item covered by Island Sun Newspaper of Solomon Islands first national biosafety clearing house workshop held on 30th & 31st May 2018. More...
SenegalSenegal - Atelier de validation de la Stratégie nationale de Biosécurité du Sénégal
Le 16 juillet 2018, s’est tenu à Dakar l’atelier de validation de la première Stratégie nationale de Biosécurité du Sénégal. Initié depuis environ deux mois par l’Autorité nationale de Biosécurité, ce processus participatif et inclusif a permis de combler un important gap de planification stratégique prenant en compte l’alignement au Plan Stratégique du Protocole de Cartagena et s’inscrivant dans le contexte actuel de révision et d’amélioration de la loi sur la biosécurité. La rencontre a vu la participation des différentes parties prenantes, notamment les services étatiques et les organisations de la société civile.
La cérémonie officielle a été présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et du Développement durable Monsieur Amadou Lamine GUISSE.
La Stratégie nationale de biosécurité s’appuie sur la vision suivante :
« A l’horizon 2030, l’utilisation des biotechnologies modernes est sécurisée au Sénégal, pour contribuer à la préservation de l’environnement, la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique, tout en veillant à la santé humaine et animale et en tenant compte des valeurs culturelles et socioéconomiques. »
Trois axes stratégiques ont ainsi été définis :
 Amélioration du cadre législatif, réglementaire et institutionnel en matière de biosécurité et de biotechnologies.
 Promotion de l’utilisation sécurisée des biotechnologies (Dispositif de veille, de surveillance, d’évaluation des risques et de recherche en matière de biosécurité et de biotechnologies).
 Coordination, communication, sensibilisation et mise en synergie sur la biosécurité et les biotechnologies.
NicaraguaNicaragua - Primer Taller Nacional del Centro de Intercambio de Información de Seguridad en la Biotecnología para Nicaragua, 11 – 12 julio de 2018, Managua-Nicaragua
El Primer Taller Nacional del Centro de Intercambio de Información de Seguridad en la Biotecnología para Nicaragua se realiza el 11 – 12 julio de 2018, en el Hotel Camino Real Managua-Nicaragua.
El objetivo del taller es: "Analizar los mecanismos existentes para utilización efectiva del CIISB, identificando los procedimientos operativos establecidos en el país para la gestión de la bioseguridad y las
necesidades y oportunidades de capacitación o entrenamiento correspondientes. Se busca
establecer enlaces efectivos entre los distintas partes y sectores interesados".
Al Taller asisten más de 50 personas pertenecientes a diferentes instituciones públicas del gobierno de Nicaragua, entre ellas el Ministerio del Ambiente y los Recursos Naturales, Ministro de Fomento, Industria y  Comercio, el Instituto de Protección y Sanidad Agropecuaria, el Instituto Nicaragüense de Tecnología Agropecuaria, Ministerio de Salud, Dirección General de Aduanas.
Las actividades se llevan a cabo en un ambiente de cooperación e interés por conocer aspectos del Protocolo de Cartagena, el CIISB y las regulaciones nacionales de bioseguridad.
Nicaragua está comprometida a consolidar los procedimientos necesarios y las relaciones interinstitucionales para manejar el tema de bioseguridad de manera responsable con el ambiente y la sociedad.
Solomon IslandsSolomon Islands - Establishment of national BCH essential for local information dissemination
A news item from Island Sun by Ms Loretta Brigidia Manele. This is covering Pacific region expert, Mr. Samuela Fonua remarks and comments during a two days workshop in Honiara, Solomon Islands from 30th-31st May 2018. More...
Solomon IslandsSolomon Islands - Solomon Islands First national BCH Workshop
A news item from Island Sun by Ms Loretta Brigidia Manele. This reports on number of items and themes covered during a two days workshop in Honiara, Solomon Islands. More...
SenegalSenegal - Atelier de formation et de sensibilisation du Service National de l'Hygiène
Les 02 et 03 juillet 2018, l’Autorité Nationale de Biosécurité du Sénégal a organisé un atelier de formation et de sensibilisation, à l’endroit du Service National de l’Hygiène. Cette rencontre a vu la participation d’une trentaine d’agents du service d’hygiène, provenant des différentes régions du Sénégal.
Les objectifs visés par l’atelier étaient :
- d’informer et de sensibiliser la cible visée sur les biotechnologies modernes pour un meilleur exercice de son rôle de contrôle, notamment sur les OGM ;
- de lui offrir l’opportunité d’une mise à niveau sur le cadre légal et réglementaire  et sur les défis actuels en matière de biosécurité ;
- de recueillir des propositions d’amélioration du cadre légal et réglementaire. 
Les principales thématiques développées ont porté sur :
1. Les Organismes génétiquement modifiés (éléments de définition, domaines d’applications et avantages)
2. L’analyse des risques liés aux OGM (évaluation, gestion et communication sur les risques)
3. Le régime juridique international et national de prévention et de gestion des risques relatifs à l’utilisation des biotechnologies modernes ;
4. Le Portail central de gestion de l’information sur les OGM (ou BCH) et la prévention des risques biotechnologiques (présentation générale et études de cas)
5. L’inspection et le contrôle en matière de biosécurité
6. L’organisation du cadre institutionnel national de biosécurité.
GambiaGambia - Gambia's first National BCH Training Workshop
The Gambia's First BCH National Training Workshop, which took place from 13-14 June 2018 in Banjul, the Gambia, was organised by the the Department of Parks and Wildlife Management in collaboration with, and within the context of the United Nations Environment Programme - Global Environment Facility Project for Sustainable Capacity Building for Effective Participation in the  Biosafety Clearing House (BCH-III). The objectives of this training workshop were to define procedures and mechanisms for information flow onto the BCH; define roles of the Competent National Authority and National Focal Points, as well as enhance the national capacity to use the BCH Central Portal to find and register information. Participants to this training workshop were key stakeholders such as government representatives, industry, importers, producers, distributors, researchers, farmers and farming organisations, major food and feed companies, NGOs and civil society, and print and broadcast media.
The opening remarks were given by Mr. Ousainou Touray, Cartagena Protocol National Focal Point and Deputy Director, Department of Parks and Wildlife Management, Alex Owusu-Biney, Biosafety Portfolio Manager, UN Environment, Abdoulie Sawo, BCH National Focal Point and Senior Conservation Officer, Department of Parks and Wildlife Management and Rami Abdel Malik, BCH III Project Manager, UN Environment. Sessions were given by Lilian Nfor, Regional Advisor, UN Environment. The presentation on country status was given by Abdoulie Sawo.
UruguayUruguay - Primer Taller Nacional de Introducción al Protocolo de Cartagena y Creación de Capacidad CIISB-3
Los días 6, 7 y 8 de junio se lleva a cabo el Primer Taller Nacional en Uruguay como parte del “Proyecto para la Creación Sustentable de Capacidad para una Efectiva Participación en el Centro de Intercambio de Información de Seguridad en la Biotecnología - (CIISB - III)” de ONU Ambiente y el Fondo Mundial para el Medio Ambiente.
Al evento asisten delegados y representantes de instituciones de los ámbitos de la actividad nacional relacionadas con bioseguridad.
More...
SenegalSenegal - Atelier de formation sur le BCH
L’Autorité Nationale de Biosécurité (ANB) du Sénégal a organisé un atelier de formation sur le BCH, les 14 et 15 mai 2018, à Saly.

Le Sénégal ayant eu à bénéficier de plusieurs sessions de formation lors du projet BCH 2, la présente rencontre vient d'une part consolider les acquis du passé et d'autre part favoriser une mise à niveau des parties prenantes au niveau desquelles des changements de représentativité ont été noté dans les organes nationaux de régulation sur la biosécurité.

Le principal objectif visé par l’atelier était de fournir aux participants une bonne compréhension du BCH, en tant que cadre majeur d’échange d’informations relatives aux OGM, aux biotechnologies modernes et à la biosécurité.
Plus spécifiquement, il s’est agi de passer en revue :
- la recherche sur le BCH de l’information sur les OGM, les biotechnologies modernes et le cadre de biosécurité qui les réglemente ;
- le format des enregistrements nationaux au BCH, de même que les bonnes pratiques pour l'enregistrement et la publication des informations ayant trait aux OGM et à la biosécurité ;
- l’amélioration de l’expertise nationale sur le BCH à travers la mise en place d’un réseau d’utilisateurs nationaux autorisés, les échanges sur la réalisation d’un portail national BCH et d’un système de gestion des informations techniques, scientifiques, environnementales et juridiques sur les biotechnologies modernes et la biosécurité.

L’atelier a vu la participation d’une vingtaine de personnes représentant les structures du gouvernement et de la société civile.
SenegalSenegal - Atelier de lancement du processus d'élaboration de la Stratégie Nationale de Biosécurité du Sénégal
Dans le cadre de la mise en oeuvre du Protocole de Cartagena, l’Autorité Nationale de Biosécurité du Sénégal a lancé le processus d’élaboration de la Stratégie Nationale de Biosécurité.

A ce titre, elle a convié plusieurs personnes ressources issues de plusieurs structures (administration nationale, société civile, experts es qualité) à un atelier de planification qui s’est tenu du 24 au 27 avril 2018, à Saly.

L’objectif général de l’atelier était d’aider à la définition participative et inclusive des orientations de la stratégie nationale de biosécurité (2019-2023). Plusieurs objectifs spécifiques étaient visés, à savoir :
- Faire l’état des lieux des actions relatives à la biosécurité menées au Sénégal (y compris les pratiques traditionnelles) ;
- Analyser le cadre juridique et institutionnel ;
- Identifier et caractériser les différents acteurs ;
- Identifier les contraintes, les forces, les opportunités et les menaces liées à la biosécurité ;
- Identifier les besoins en matière de transfert de technologie, de collaboration et de coopération ;
- Définir une vision, des axes stratégiques et des objectifs pour la stratégie de biosécurité ;
- Identifier les principes d’action ;
- Elaborer un plan d’action opérationnel chiffré pour la mise en œuvre de la stratégie.

Cette première étape sera suivie par la rédaction du draft de document de la Stratégie nationale de biosécurité et de son plan d'action. Ledit document fera l'objet de réunions et d'atelier de partage afin de doter le Sénégal d'orientations stratégiques et d'assurer ainsi une bonne base de prise de décision pour la mise en oeuvre du cadre national de biosécurité.