| | english | español | français |
Go to record ID

  Home|Finding Information|Record details   Printer-friendly version

Risk Assessment
Record information and status
Record ID
103631
Status
Published
Date of creation
2012-06-19 15:11 UTC (andrew.bowers@cbd.int)
Date of publication
2012-06-19 15:11 UTC (andrew.bowers@cbd.int)

This document is also available in the following languages:
General Information
Country
  • Burkina Faso
Title of risk assessment
FR
CSNB - Avis Technique Préalable (sorgho ABS188)
Date of the risk assessment
2011-06-14
Competent National Authority(ies) responsible for the risk assessment
Agence Nationale de Biosécurité
Agence Nationale de Biosécurité
Ouagadougou
Burkina Faso, 01 BP 5933 Ouaga 01
Phone:+226 50 37 88 54
Email:cykabore@yahoo.fr
Risk assessment details
Living modified organism
Sorghum with modified levels of vitamin A, zinc and iron
Changes in quality and/or metabolite content - Vitamins Mannose tolerance Selectable marker genes and reporter genes
Scope of the risk assessment
  • LMOs for Contained use
Risk assessment report / Summary
Methodology and points to consider
Potential adverse effects identified in the risk assessment
FR
Le génotype potentiellement instable ne peut se produire que dans les cas où le nombre de copies de gènes insérés est élevé.

Le sorgho peut produire des substances toxiques telles que le cyanure pour l'homme et les animaux.
Likelihood that the potential adverse effects will be realized
FR
Dans le cas du sorgho ABS188, cela (à savoir le génotype potentiellement instable ne peut se produire que dans les cas où le nombre de copies de gènes insérés est élevé) ne sera pas possible parce que le processus de transformation utilisé est un système d'agro-bactérie et qu'un système rigoureux de sélection des plants transgéniques a été appliqué. Les critères suivants ont été appliqués lors de la phase de sélection des plants transgéniques: complète intégration du gène (pas de troncation), stable expression du gène (stabilité du caractère) dans les générations avancées, site unique d'insertion (simple locus) d'une copie unique du gène inséré (une seule copie du gène). La transformation génétique par Agrobactérium transfère le plus petit nombre possible de copie de gène (1 ou 2) et conserve de ce fait la stabilité génétique pendant des décennies.

Le sorgho peut produire des substances toxiques telles que le cyanure mais sa toxicité
pour l'homme et les animaux est peu probable car il n'y a eu aucun rapport de toxicité accrue
dans la plante.
Estimation of the overall risk
FR
La modification génétique ne vise pas à modifier les caractéristiques allélopathiques du sorgho, elle ne modifie aussi ni la dormance, ni la viabilité des graines. Elle ne vise à modifier ni la dispersion des pollens, ni la dispersion des graines, ni la multiplication végétative. On ne prévoie pas aussi la survenu d'effets génétiques secondaires indésirables.

L'OGM n'a pas d'effet potentiel sur la biodiversité. Aussi, le caractère allélopathique connu du sorgho ne pourra pas nuire à d'autres espèces car dans la présente expérimentation, la plante de sorgho sera cultivée en pots dans la serre et il n'y aura pas d'autres espèces à proximité.
Recommendation(s)
FR
Pour ce qui est de l'échange de gènes avec l'extérieur, toujours dans le but de la sécurité environnementale, l'expérimentation prévoit après la récolte, de détruire par combustion les plantes restantes et autres résidus végétaux. La terre utilisée dans les pots sera stérilisée à l'autoclave avant et après les expériences pour tuer tout germe.

Le sorgho transgénique ABS188 à importer de PIONNEER sera constitué de 800 graines T2 ou T3 (plant T0 autofécondée 2 ou 3 fois) homozygote pour le locus ABS et seront semées en pots dans une serre de niveau de sécurité 2. Toutes les entrées dans la serre ont un double-verrouillage avec l'accès limité seulement au personnel autorisé, avec un registre pour vérifier les entrées et sorties. La serre aura également des salles de vestiaire, une salle de stérilisation et un magasin. Tous les passages où pourrait passer le pollen sont protégés par une grille à mailles fines de 50 microns pour empêcher la sortie des grains de pollen. Des
scientifiques de l'INERA ont été formés sur les principes et le contrôle de la serre de niveau de sécurité 2 et assureront le fonctionnement. Par ailleurs, la serre est loin des parcelles d'expérimentation et des villages (plus de 500 m de distance).

Après la culture du sorgho transgénique en serre pendant 4 mois, les graines des trois lignes centrales seront récoltées et entreposées dans un lieu de stockage approprié selon les normes de biosécurité. Les plantes restantes et autres résidus végétaux seront détruits par combustion. Tous les sorghos (cultivés ou non avec des mauvaises herbes) se développant à moins de 20 m autour de la serre seront détruits régulièrement avant floraison pendant la durée des expériences.

La terre utilisée dans les pots sera stérilisée à l'autoclave avant et après les expériences
pour tuer tout germe. Le mur de la serre sera décontaminé et ainsi la serre pourra être
employée pour autre expérimentation sur les OGM.

D'autre part, sur les aspects liés à la santé humaine et animale, des expériences sont en cours pour évaluer la toxicité des protéines exprimées (LPA1, PMI, CRT1 et PSY1) dans les ABS. Il faut noter que les mêmes gènes (PMI, CRT1 et PSY1) ont été utilisés pour développer le riz doré et l'évaluation n'a pas pour l'instant révélé leur toxicité.(http//:http://www.goldenrice.org/Content2-How/how-
3a_biosafety.html).
Receiving environment(s) considered
FR
L'expérimentation en serre sera effectuée à la station de l'INERA de Kamboinsé situé à 15Km de Ouagadougou (12.4°N, 1.5°W) en zone Soudano-sahélienne du Burkina Faso avec des précipitations de 750 mm par an. L'endroit a été choisi pour que les plantes OGM cultivées en serre soient à côté du laboratoire de biologie moléculaire bien équipé pour les analyses.
LMO detection and identification methods proposed
FR
La synthèse des caroténoïdes dans le sorgho ABS188 est remarquable sur la graine (le grain prend une couleur dorée) et peut servir de marqueur visuel pour la reconnaissance du sorgho transgénique. La mesure directe des quantités d'ARN et/ou de la protéine n'ont pas encore été effectuées.

Records referencing this document (1)
IDDescription
1record(s) found
Country's Decision or any other Communication1 record